Triennale 2012 de l'ADEA

Triennale 2012 de l'ADEA

Contact information, map and directions, contact form, opening hours, services, ratings, photos, videos and announcements from Triennale 2012 de l'ADEA, Education, .

09/03/2012

Lire les bulletins quotidiens produits pendant la Triennale .

09/03/2012

PRESS-1

Priorités pour le suivi de la Triennale 2012
La Triennale passée, l’ADEA se fixe maintenant comme objectif de réussir son suivi et de s’assurer que les résultats et les recommandations de cet important évènement portent leurs fruits. Elle s’appuiera pour cela sur le fort engagement dont ont fait preuve les chefs d’Etat présents à Ouagadougou et sur leur volonté de soutenir par leur leadership politique la réussite du suivi. Dans cette perspective, un rapport comportant les conclusions et les recommandations, ainsi que les pistes et les modalités de suivi de la Triennale sera prochainement présenté au président du Burkina Faso, M. Blaise Compaoré, qui le communiquera à son tour à ses pairs de Côte d’Ivoire, du Mali et du Niger. En perspective, l’exposé des résultats de la Triennale au prochain sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine afin d’entrainer une mobilisation politique au plus haut niveau.
L’ADEA compte également s’appuyer sur toutes les parties prenantes de l’éducation et de la formation, dont l’implication dans le processus de préparation, ainsi que l’enthousiasme et le dynamisme ont fortement contribué à la réussite de la Triennale. Il s’agira de s’assurer le concours de la jeunesse, du secteur privé, de la société civile, des communautés économiques régionales, des membres de l’ADEA et des organismes de coopération et de développement, y compris l’UNESCO et la Confemen, mais aussi de multiples autres partenaires.
Pour plus d’informations, voir la communication du Secrétaire exécutif de l’ADEA , M. Ahlin Byll-Cataria (clip ci-dessous).
Voir : http://www.adeanet.org/triennale/pressfr/acceuil.html

adeanet.org

09/03/2012

La Triennale… et après ?

Le Président Blaise Compaoré réaffirme son engagement de porter les conclusions de le Triennale au prochain sommet de l’Union Africaine
« Les conclusions des travaux de la Triennale seront non seulement mises en œuvre mais évaluées avant la prochaine Triennale » avait déclaré le Président Blaise Compaoré lors de la cérémonie d’ouverture de la Triennale, le lundi 12 février. Hier, vendredi 17 février, pendant la cérémonie de clôture de la Triennale, le Premier ministre du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao, a réaffirmé l’engagement pris par M. Compaoré, ajoutant que le président « transmettra les conclusions de la Triennale à l’Union africaine, afin qu’un sommet spécial dédié à l’éducation et à la formation puisse les examiner, les adopter et envisager les modalités de mise en œuvre ».
« Le président Blaise Compaoré recevra d’ici fin mars un rapport synthétique des résultats de la Triennale, afin d’en faciliter le suivi », a indiqué le Secrétaire exécutif de l’ADEA, Ahlin ByllCataria, lors de la cérémonie de clôture.
M. Byll-Cataria a par ailleurs indiqué que « soixante pourcent des activités du Secrétariat de l’ADEA pour l’année 2012 seront consacrés aux activités de suivi de la Triennale ». Les résultats et recommandations seront également disséminés sous forme de Lettres d’informations régulières.
Pour sa part, le ministre kenyan de l’Education, M. Sam Ongeri, également président du Bureau des ministres de l’ADEA, a souhaité que chaque ministre puisse porter les résultats de la Triennale au Conseil des ministres de son pays afin que son gouvernement se les approprie. Ainsi, a-t-il ajouté « même si demain, nous ne sommes plus au gouvernement, nous sommes sûrs que les résultats de la Triennale feront l’objet d’attention et d’un suivi ». M. Ongeri a aussi souligné le rôle fondamental des communautés économiques régionales et les a invités à s’investir activement pour l’acquisition des connaissances, compétences et qualifications critiques, afin de soutenir le programme de développement durable de l’Afrique. « C’est aujourd’hui le moment pour l’Afrique de s’élever et de briller. En tant que ministres de l’éducation, des sciences et de la technologie, il est de notre devoir de conduire ce processus pour que ce rêve se réalise ». a-t-il ajouté
Les participants à la Triennale se sont par ailleurs mis d’accord pour que le suivi des résultats soit assuré par toutes les parties prenantes : les gouvernements, les communautés économiques régionales, les jeunes, les organismes de développement, les groupes de travail de l’ADEA, le secteur privé, le FAWE, l’UNESCO, la Corée et les pôles de qualité inter-pays.
« Faire appel à des financements du GPE serait maintenant approprié » a déclaré un représentant du Global Partnership for Education (GPE).
Les jeunes ont pour leur part aussi exprimé leur désir d’être associés aux activités de suivi, tout en soulignant la nécessité de mesurer l’impact des travaux de la Triennale.

09/03/2012

Quatre chefs d’Etats sont présents à l’ouverture de la Triennale à Ouagadougou
Plusieurs dirigeants africains – dont quatre chefs d’État – ont publiquement pris un engagement pour leur gouvernement en faveur de l’éducation, indiquant qu’ils étaient convaincus que l’éducation est un levier pour le développement et la croissance économique.
La nécessité d’un engagement politique est le thème central qui s’est dégagé de la cérémonie d’ouverture haute en couleur de la Triennale 2012 de l’ADEA au Centre international de conférences de Ouagadougou.
« Vous avez avant tout besoin de volonté politique-de leadership. Ensuite vous définissez vos stratégies, puis vous décidez de vos orientations budgétaires », a déclaré Mathias Harabamungu, le ministre de l’éducation du Rwanda qui a assisté à cette manifestation en tant que représentant du Président Paul Kagame.
S.E. Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, S.E. Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, S.E. Amadou Toumani Touré du Mali et S.E. Mahamadou Issoufou du Niger sont les chefs d’état présents à la cérémonie. Le premier ministre du Bénin, Pascal Koupoki, était également présent.
Les dirigeants ont indiqué que leur engagement envers l’éducation a déjà eu un impact sur les budgets.
« Dans un effort d’investir dans l’éducation, nous avons réservé 25 % de notre budget pour l’éducation », a déclaré le Président du Niger. Il a ajouté que l’année dernière seule, 2800 salles de classe avaient été construites.
« Ceci montre que l’éducation est une priorité pour nous à tous les niveaux », a-t-il indiqué.
Le président Campaore a déclaré qu’il s’assurerait, à travers des discussions avec ses pairs dans l’Union africaine, que les recommandations de la Triennale iront plus loin.
« Autrement, nous allons d’une Triennale à l’autre sans avancer » a-t-il ajouté.Les messages d’une série d’orateurs aux chefs d’État lors de l’ouverture indiquaient ce qu’ils attendaient de cette semaine de travail.
La Triennale a pour thème : « Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique : comment édifier et concevoir une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation ».
Plus d’un orateur a déclaré : « Nous devons rapprocher les compétences et le monde du travail formel ou informel », soulignant la pertinence du thème choisi.
Le secrétaire exécutif de l’ADEA, Ahlyn Byll-Cataria, Lalla Ben Barka de l’Unesco, Sam Ongeri, ministre de l’éducation du Kenya, Sang-Jin Lee, vice-ministre de l’éducation de la Corée du Sud, Kristian Schmidt de la Commission européenne étaient au nombre des orateurs.
Le vice-président de la chambre de commerce du Burkina Faso a déclaré que ce secteur était prêt à travailler avec le secteur de l’éducation pour assurer l’employabilité des jeunes .

09/03/2012

Newsletter de L’ADEA sur la Triennale

Lire la Newsletter de l’ADEA, volume 20, n°1(janvier-mars 2012) sur le thème de la Triennale 2012 : « Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique : comment concevoir et édifier une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation. »

Newsletter de L’ADEA sur la Triennale
Lire la Newsletter de l’ADEA, volume 20, n°1(janvier-mars 2012) sur le thème de la Triennale 2012 : « Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique : comment concevoir et édifier une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation. »

14/02/2012

Renforcer l’éducation et la formation pour le développement durable de l’Afrique : Triennale 2012 de l’ADEA

« Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications critiques pour le développement durable de l’Afrique : comment édifier et concevoir une réponse efficace des systèmes d’éducation et de formation ?»

Il y a un an, les ministres africains de l'éducation et de la formation, leurs partenaires extérieurs du développement et les parties prenantes de l'éducation en Afrique dans leur quête pour améliorer la qualité et la pertinence des systèmes d'éducation et de formation en Afrique, ont considéré qu'il s'agissait d'une question essentielle.

L’ADEA s'est ainsi vu confier la tâche d'étudier cette question et d'y apporter des réponses qui seraient discutées lors de la Triennale 2012 sur l'éducation et la formation en Afrique. Cette importante manifestation internationale organisée par l’ADEA et le gouvernement du Burkina Faso se tiendra à Ouagadougou au Burkina Faso du 11 au 17 février 2012

14/02/2012

cérémonie d’ouverture officielle de la Triennale 2012 de Ouagadougou.

Want your school to be the top-listed School/college?

Videos (show all)

La suite : http://www.adeanet.org/triennale/video/core.html