SNEP Hors De France

SNEP Hors De France

Contact information, map and directions, contact form, opening hours, services, ratings, photos, videos and announcements from SNEP Hors De France, Education, .

18/01/2024

Comité Social d’Administration (CSA)
12 décembre 2023



Lors du CSA du 12 décembre, la FSU est intervenue sur de nombreux points, mais en particulier sur la carte des emplois pour l’Espagne. Presque une heure de débats a permis de sauver deux postes prévus à la fermeture : un poste de PE à Madrid et un de professeur d’EPS à Valence.



Dans le contexte du déconventionnement des établissements de la Mission laïque française de Villanueva et Alicante, le maintien de ces deux postes est certes une victoire. Cependant, cela ne permet pas de compenser ces décisions brutales visant à déconventionner des établissements.

18/01/2024

Montants de l’Avantage Familial 2023/2024
L’arrêté fixant les montants de l’avantage familial versé aux personnels résidents et détachés enseignants AEFE pour l’année scolaire 2023-2024 est enfin paru !

Ces montants sont applicables au 1er septembre 2023. Il y aura donc des rattrapages sur les salaires à venir pour les premiers mois de l’année scolaire (septembre - décembre).

17/01/2024

Cher.e.s collègues,

En premier lieu, nous vous transmettons tous nos vœux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année.

2024 commence sur les « chapeaux de roues » avec Mme Oudéa-Castéra qui débute son ministère par des déclarations choquantes concernant le système public d’éducation, tout en chantant les louanges d’une institution privée catholique… Comme si cela ne suffisait pas, dès le lendemain, lors de sa première prise de contact avec nos représentants nationaux, elle ne compte absolument pas répondre aux attentes des enseignants, en termes de conditions de travail et de salaire.

Bref, avec cette entrée en matière fracassante, il est d’autant plus important de faire bloc, au sein d’un collectif unis qui s’engage pour défendre la profession et la qualité du service pour nos élèves.

Dans le cadre de l’AEFE, les syndicats de la FSU (SNEP, SNES, SNUipp) sont toujours plus unis et travaillent de concert pour que vos droits et vos conditions d’exercice soient optimaux ! Dans cette première Newsletter de l’année, vous trouverez donc un résumé des travaux sur lesquels nous nous employons :

Avantage Familial
Comité Social d’Administration (CSA)
Groupe de Travail (GT) ISVL / ICCVL
Liste des postes de détachés
GT Sport scolaire
Vous trouverez également un article relatif à la prochaine soirée de l’EPS consacrée à la CP5.

Bonne lecture et bonne année !



Les membres du secteur Hors de France du SNEP-FSU,

des enseignant-es d'EPS, au service de la profession

17/01/2024

Le SNEP FSU HDF vous souhaite excellente année 2024.

30/12/2023
25/11/2023

Mais où est donc passée la nation de sportifs et sportives ?

Constats partagés lors de la 4ème semaine de l’EPS lancée par le SNEP-FSU.

À 8 mois des Jeux Olympiques et Paralympiques, la promesse du président de la République marque toujours le pas. Pire, des politiques publiques ne corrigent pas voire augmentent les inégalités d’accès aux pratiques physiques sportives et artistiques. S’il n’est plus à démontrer l’importance pour chacun·e de pratiquer, s’il l’est encore moins que c’est à l’école que tout commence, force est de constater que rien de conséquent depuis 2017 n’a été entrepris.

Ce ne sont pas les 30 minutes d’activités quotidiennes ou les deux heures de sport supplémentaires au collège, animés par des clubs pour quelques-uns, qui risquent d’enclencher une nouvelle dynamique. Alors même qu’à longueur de temps on nous parle d’exigence des savoirs, on envisage une réforme de la formation des enseignant·es qui en amenuisera la maitrise, aucune refonte des programmes n’est envisagée, les certifications n’ont pas été revues…

Le gouvernement et le ministère, au lieu d’inventer des dispositifs qui ne fonctionnent pas, seraient bien avisés de suivre les parlementaires, qui dans deux rapports portent la question de l’augmentation des horaires d’EPS, et proposent une évaluation pour le DNB, ou encore la Défenseure des droits de l’enfant, qui après une large consultation de ces derniers, recommande également une augmentation de ces horaires, accompagnés d’une amélioration significative des conditions de pratique (installations sportives…).

À trop faire la sourde oreille, on passe à côté d’enjeux essentiels, et c’est ce que partout sur le territoire le SNEP-FSU a porté lors de cette semaine de l’EPS. Organisation de stages, de débats, de colloques, de rencontres diverses et variées, ont émaillé la semaine, pour porter haut et fort la revendication de 4 heures d’EPS sur l’ensemble de la scolarité.

Le temps des discours est passé, il nous faut maintenant des actes forts et du courage politique !

Communiqué de presse SNEP-FSU, le 24 novembre 2023

25/11/2023

Point mutations en France
Du 08 novembre (midi) au 29 novembre 2023 (midi), dans le cadre de votre projet de mutation, un dispositif ministériel d'accueil et de conseil est à votre disposition au 01 55 55 44 45.

Les règles et le calendrier de la phase intra sont propres à chaque académie.
En effet, depuis 2005, chaque recteur a la main sur la totalité des opérations de mutations au sein de son académie. Devant les traitements qui diffèrent
d’une académie à l’autre, le SNEP, le SNES, le SNUEP et le SNUipp demandent un cadrage national afin d’harmoniser les pratiques des rectorats, notamment en matière de bonification stagiaires, de postes spécifiques académiques et d’affectation en éducation prioritaire.
Les étapes pour la phase intra-académique sont les mêmes que pour la phase interacadémique : saisie informatique d’un ou plusieurs vœux, vérification du barème associé à chacun des vœux et demande de correction le cas échéant, réception de la décision d’affectation, contestable par un recours auprès du rectorat.

19/11/2023

Cher.e.s colègues,

Depuis la rentrée, la FSU (SNEP, SNES, SNUipp) est engagée sur tous les fronts !

Quasiment chaque jour, nous sommes en réunion avec les différentes directions de l’AEFE pour traiter de thèmes aussi importants que l’ISVL, les instructions relatives au recrutement des personnels détachés, les prestations familiales, les rémunérations, la prestation sociale complémentaire, les ligues AEFE UNSS, le plan d’égalité femmes/hommes, sans oublier les instances comme la formation spécialisée en santé, sécurité et conditions de travail…

Chose positive, cette implication, toujours croissante, confirme notre engagement toujours plus fort à défendre vos droits et vos conditions de travail. En revanche, la participation à tous ces groupes de travail et instances nécessite des heures de préparations qui ne peuvent être efficaces qu’avec votre soutien. En effet, de par vos remontées de terrains et vos propositions, nos arguments gagnent en pertinence et collent au plus près des problématiques rencontrées sur le terrain.



Aujourd’hui, nous avons des correspondant-es dans de nombreux établissements du réseau. Grâce à eux, nous connaissons les problèmes précis que vous rencontrez et nous mettons tout en œuvre pour les résoudre. Cependant, nous souhaitons encore affiner le maillage du réseau et aurions besoin d'encore plus de contacts dans les établissements.

Alors, n'hésitez plus, rejoignez notre collectif, au service du plus grand nombre, et contactez nous !



Les membres du secteur Hors de France du SNEP-FSU,

des enseignant-es d'EPS, au service de la profession

10/09/2023

État des lieux de l’EPS à la rentrée 2023 : la réalité du terrain !

Le SNEP-FSU lance à la rentrée 2023 une grande enquête « État des lieux de l’EPS » : équipements, heures perdues, sport scolaire, contenus… Parce que nous estimons que la place de l’EPS doit être valorisée, nous entrons en campagne pour que 2024 rime avec plus et mieux d’EPS en France. Une jeunesse plus sportive : c’est possible ! Nous avons besoin d’une participation maximale de toute la profession dès la rentrée et jusqu’à mi-septembre. Nous vous remercions d’avance pour votre contribution (18 questions).
État des lieux de l’EPS à la rentrée 2023 : la réalité du terrain !

10/09/2023

Courage au Maroc

27/05/2023

Ensemble pour obtenir le retrait et pour la justice sociale !


A la veille de réunions bilatérales organisées par la Première ministre avec les organisations syndicales, l’intersyndicale, unie et déterminée, réaffirme son opposition à la réforme des retraites. L’intersyndicale, toujours massivement soutenue par les travailleurs-euses, la jeunesse et une très large majorité de la population, réaffirme son rejet de ce recul social et appelle le 6 juin, à une journée de grèves et de manifestations sur l’ensemble du territoire.



L’intersyndicale soutient la proposition de loi supprimant l’âge légal et l’allongement de la durée de cotisation. Le 8 juin, l’Assemblée nationale pourra, pour la première fois, se prononcer par un vote portant sur la réforme des retraites. L’intersyndicale appelle solennellement les député·es à la responsabilité en votant favorablement ce texte. Ils respecteront ainsi la volonté de la population massivement exprimée depuis janvier (...)

10/04/2023

Toujours nombreuses et nombreux, déterminé.e.s à gagner le retrait


L’intersyndicale, porteuse de revendications claires : pas de recul de l’âge de départ, pas d’allongement de la durée de cotisations, a été reçue hier par la Première ministre. La demande réitérée de retrait de la réforme s’est heurtée à un refus net de l’exécutif.

Pour l’intersyndicale, il s’agit là d’un déni et d’un mépris total du rejet massif porté par toutes nos organisations, par les travailleurs et travailleuses et par l’opinion publique. Pourtant, cette opposition largement majoritaire s’exprime dans le pays, depuis le 19 janvier, avec déjà 11 puissantes mobilisations à l’appel de toutes les organisations syndicales et de jeunesse, mais aussi au travers des actions et des grèves.

Aujourd’hui encore, ce sont près de 2 millions de travailleurs et travailleuses, jeunes et retraité.e.s. qui se sont mobilisés dans le calme et la détermination pour dénoncer cette réforme injustifiée, les régimes de retraite n’étant pas « au bord de la faillite » comme le prétend le gouvernement.

Le contexte est inédit. Dans ce climat de fortes tensions que l’on peut qualifier de grave crise démocratique et sociale, l’exécutif s’arc-boute et porte seul la responsabilité d’une situation explosive dans l’ensemble du pays (…)

17/03/2023

La bataille des retraites continue, nous pouvons gagner

Le gouvernement fébrile aura fini par utiliser le 49.3 pour faire passer sa réforme des retraites. Cette utilisation est un aveu de faiblesse et un vrai bras d’honneur au peuple.

Les actions menées depuis des semaines auprès des député.es, des sénateurs et sénatrices, le travail parlementaire pour faire sortir du bois le gouvernement et les grèves et mobilisations massives organisées dans l’unité syndicale auront fini de décrédibiliser le gouvernement.

Le 16 mars 2023 même pas un an après son élection, Emmanuel Macron aura donc choisi un nouveau passage en force faisant fi de l’avis de la majorité de la population contre cette réforme des retraites.

Le SNEP-FSU appelle l’ensemble de la profession à s’emparer des mobilisations prévues ce week-end et à faire du 23 mars une nouvelle journée de grève majoritaire. Non Emmanuel Macron n’a pas sifflé la fin de la partie avec le 49.3, nous sommes déterminés à gagner contre cette réforme des retraites et contre toute nouvelle dégradation.

Sur notre champs particulier en début de semaine prochaine se dérouleront les épreuves de spécialité du baccalauréat. Le SNEP FSU a d’ores et déjà déposé un préavis de grève pour la semaine prochaine. Il soutient les actions décidées localement et appelle tous les collègues à poursuivre la mobilisation y compris par la grève des surveillances là où les équipes le décident.

Le secrétariat national

Photos from SNEP Hors De France's post 18/01/2023
14/01/2023

Le SNEP-FSU dénonce la généralisation des 2h de sport supplémentaires au collège
Print Friendly, PDF & Email
Dans un communiqué, le SNEP-FSU, syndicat des professeurs d’Éducation Physique et Sportive, dénonce l’annonce ministérielle de l’extension voire de la généralisation des deux heures de sport supplémentaires au collège. L’expérimentation était entrée en vigueur en septembre dernier dans trois à sept collèges par département et par académie.



Le communiqué :

2 heures de sport en plus au collège : de la poudre de perlimpinpin !

4 heures d’EPS pour toutes et tous, le seul vrai engagement à prendre pour une jeunesse plus active !

Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé, par voie de presse, une extension voire généralisation des 2 h de sport supplémentaires au collège, en plus de ses annonces ubuesques sur l’enseignement du français et des mathématiques pour « réformer » le collège, « homme malade du système éducatif ». Tout comme l’expérimentation des classes de sixième tremplin, le ministre s’appuie sur des expérimentations qui n’ont pas eu le temps de vivre et pour lesquelles aucune évaluation qualitative n’a été faite et partagée.

De plus en plus, les quelques 35 000 enseignant·es d’Éducation Physique et Sportive se posent la question de leur utilité sociale et du rôle qu’on souhaite leur faire jouer dans le système éducatif. Cela participe grandement au malaise grandissant qu’ils et elles éprouvent. Une de leur mission principale est la démocratisation de la culture physique sportive et artistique, d’y faire adhérer les élèves, tout·es leurs élèves. Pourtant, sur injonction présidentielle, on préfère « externaliser » cette mission à d’autres ou, comme c’est le cas à de nombreux endroits, étiqueter des dispositifs existants en « deux heures de sport supplémentaires » pour répondre à des desiderata institutionnels et faire de l’affichage…

Donner le goût à la pratique, faire découvrir des disciplines sportives, s’occuper de tout·es les élèves, développer des projets originaux pour intéresser les jeunes, développer le plaisir d’être ensemble, de pratiquer avec ou contre d’autres, comme au sein des associations sportives scolaires et de l’UNSS, doivent être confortés et développés pour tous et toutes.

À rebours d’options discriminantes comme ces deux heures supplémentaires, sources d’inégalités importantes, de mise en concurrence avec l’AS et l’EPS, le SNEP-FSU revendique d’augmenter significativement les horaires d’EPS, de lever les freins telle que l’organisation de cours le mercredi après-midi et de développer plus encore le sport scolaire.

C’est à ces seules conditions que pourra sur le long terme se développer une « appétence » pour la pratique physique tout au long de la vie. Il faut en finir avec des dispositifs faits de bric et de broc non pérennes et qui n’atteindront pas la cible.



Communiqué de presse SNEP-FSU, le 9 janvier 2023

SNEP Hors De France Education

07/01/2023

Pour une revalorisation de l’ensemble des personnels tout de suite sans condition, pour le retrait de la réforme de la voie pro, pour nos conditions de travail
TOUS EN GREVE LE 17 JANVIER
La FSU appelle l’ensemble des agent-es concourant au service public d’éducation à une journée d’action le 17 janvier : assez des demi-mesures, de la division entre les personnels qui seraient concerné-es par une revalorisation et les autres qui ne le seraient pas, du discours méprisant et mettant en péril nos métiers en prétendant définir des missions supplémentaires alors que les tâches se sont déjà considérablement alourdies, assez des projets méprisants contre les lycées professionnels, leurs personnels et leurs élèves.

Les éléments issus des premières réunions au ministère de l’Education sur le pacte confirment toutes nos inquiétudes : revalorisation de missions annexes, attaques sur le statut, mise en concurrence des personnels (…)

03/01/2023

Cher.e.s collègues,



Avant toute chose, nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2023 !



Suite aux élections et avec l’actualité des instances (qui se sont déroulées fin décembre), vous constaterez que notre Newsletter revêt un caractère très syndical.



En premier lieu, nous ne pouvions faire autrement que de revenir sur les résultats des élections professionnelles, qui confortent notre position ultra-majoritaire au sein de toutes les instances du réseau.

Nous vous adressons donc un GRAND MERCI, puisque c’est VOUS, cher.e.s collègues, qui avaient voté en masse pour les syndicats de la FSU (SNEP, SNES, SNUipp).



Le syndicalisme de terrain de la FSU et son action à tous les échelons (établissements, pays, zones, Centrale) sont donc récompensés par le vote des enseignant-es qui sont conscient-es de notre efficacité sur la durée. L’Agence devra donc, de nouveau, tenir compte de notre très forte représentation (en CCPL, en CCPC et au CSA).



Cependant, cette victoire nous oblige ! Pour les 4 années à venir, nous lutterons donc pied à pied pour l’EPS et le sport scolaire. Il ne faut pas se bercer d’illusions naïves ; rien n’est jamais définitivement acquis. Nous continuerons donc d’être vigilants pour permettre à l’EPS de maintenir la place qu’elle a acquise dans le réseau AEFE et à œuvrer pour le bien-être professionnel de toutes et tous.



Pour cette nouvelle année, vous pouvez compter sur notre engagement sans faille, au service de l’EPS et des droits des collègues.



Le secteur Hors de France du SNEP-FSU

21/12/2022

Monsieur le Président,

Le drame survenu mercredi 14 décembre lors d’une rencontre UNSS de rugby à sept affecte tou·tes les membres de notre association. Nos pensées vont bien sûr vers Mathias, sa famille, ses proches et également vers tou·tes les jeunes et les encadrant·es présent·es.

Nous venons de découvrir le courrier qui a été adressé à tou·tes les président·es des associations sportives ainsi qu’aux membres de l’AG de l’UNSS. C’est avec stupeur que nous avons pris connaissance de votre décision ainsi que de sa précipitation.

Suspendre « jusqu’à nouvel ordre, la pratique du rugby sous toutes ses formes » au sein des associations sportives comme dans les rencontres UNSS est incompréhensible. Vous semez ainsi le doute sur les compétences professionnelles des enseignant·es d’EPS et portez atteinte à la confiance que leur accordent les chef·fes d’établissement, IA-IPR, parents et élèves.

Un accident, aussi dramatique soit-il, et loin de nous de le minimiser, ne peut conduire à exclure une activité sportive dans une telle précipitation alors qu’une enquête commence probablement tout juste à être diligentée et que la commission mixte nationale (CMN) ne s’est pas encore réunie. De nombreuses disciplines sportives ont eu malheureusement à déplorer de graves accidents ces dernières années. Et s’il avait fallu suspendre ces pratiques sportives, le sport scolaire serait devenu orphelin du cœur de son activité. Les deux semaines de vacances qui viennent de démarrer auraient pu être utilement mises à profit afin de ne pas réagir sous le coup de l’émotion.

Au regard de sa temporalité et de l’exhaustivité de sa diffusion, un tel courrier ne procède pas d’une simple maladresse. Il risque de provoquer une réaction qui visera à empêcher toute activité dite « à risque » ou à contraintes particulières, à les proscrire des programmations tant dans le sport scolaire qu’en EPS. Inévitablement, c’est tout le rugby scolaire (EPS/association sportive/sections sportives/UNSS) qui va être mis au ban dès janvier 2023.

Nous vous demandons d’envoyer un nouveau courrier aux mêmes destinataires visant à réhabiliter le rugby à l’école et ne pas jeter l’opprobre sur nos collègues qui l’enseignent en EPS, l’animent à l’AS ou organisent les rencontres UNSS.

Restant à votre disposition, soyez assuré Monsieur le Président, de notre attachement au service public du sport scolaire.

Copie à :

Jean HUBAC, Chef du service de l’accompagnement des politiques éducatives, DGESCO
Philippe LIMOUZIN, conseiller sport à la DGESCO
Olivier Girault, Directeur national de l’UNSS

17/12/2022

Toutes nos pensées à Mathias Dantin et sa famille et ses proches.
Grièvement blessé lors d'un match de rugby à 7 UNSS


22/11/2022

Déclaration liminaire du SNES FSU HDF
https://www.hdf.snes.edu/IMG/pdf/declaration_fsu_ca_22-11-2022.pdf

17/11/2022

Lors de la dernière Commission des Finances, **l’amendement porté par le député Petit* , visant à modifier le statut des EGD en leur imposant un comité de gestion, *a été supprimé* .

Nous nous félicitons de la suppression de cet article. La *FSU* reste vigilante quant aux attaques répétées contre l’AEFE !

Want your school to be the top-listed School/college?

Website