La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice

La Maison Bleue est une école maternelle Montessori, située au Nord de l'île Maurice, à Baie du La Maison Bleue est une école maternelle Montessori, située au Nord de l'île Maurice, à Baie du Tombeau (à proximité de Port-Louis).

Tél : (+230) 247 4075

Operating as usual

Photos from La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice's post 25/07/2021

Très très fière de voir Paquita Rivet, une ancienne de la maison bleue sélectionnée en tant que arbitre aux jeux olympiques !
#Tokyo2020 |
Mauritius' International FIFA Referee, Pakita Rivet was initially pre-selected for the games but passed a late fitness test to make it to the Olympic Games. She was fourth official during the Group E Japan/Canada draw match at Sapporo Dome in Hokkaido, Japan.

She will be fourth official ag*in tomorrow, 24th July for the match Chile v. Canada.

#TeamMauritius #TokyoOlympics2020

23/07/2021

Tokyo allume les flammes de l'espoir. La Covid n'aura pas eu raison des jeux Olympiques et c'est tant mieux. Pas grave si les gradins sont vides. Nos enfants ont grandement besoin de vivre des grands moments de partage, d'amitié, et de sports. 'Plus vite, plus haut, plus fort ensemble'! Un slogan à adopter plus souvent. Allez Maurice !

Tokyo allume les flammes de l'espoir. La Covid n'aura pas eu raison des jeux Olympiques et c'est tant mieux. Pas grave si les gradins sont vides. Nos enfants ont grandement besoin de vivre des grands moments de partage, d'amitié, et de sports. 'Plus vite, plus haut, plus fort ensemble'! Un slogan à adopter plus souvent. Allez Maurice !

Photos from La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice's post 12/07/2021

Renouer le lien social brusquement interrompu et retrouver ses marques et tous les rituels de l'école. Réapprendre le vivre ensemble pour grandir et s'épanouir.

09/07/2021

Enfin un semblant de normalité. 5 ans pour Zoé et pour nous une belle occasion de terminer cette première semaine dans la tradition de nos vendredis - folies...Ce n'est pas encore la f***e ambiance, distanciation sociale oblige, mais cela nous a fait un bien fou !

Enfin un semblant de normalité. 5 ans pour Zoé et pour nous une belle occasion de terminer cette première semaine dans la tradition de nos vendredis - folies...Ce n'est pas encore la f***e ambiance, distanciation sociale oblige, mais cela nous a fait un bien fou !

06/07/2021

Le droit à l'éducation est l'un des droits universels de l'homme. C'est un droit essentiel pour tout être humain vivant dans une société. C'est le droit d'être éduqué et d'avoir accès à la connaissance.

Le droit à l'éducation est l'un des droits universels de l'homme. C'est un droit essentiel pour tout être humain vivant dans une société. C'est le droit d'être éduqué et d'avoir accès à la connaissance.

Photos from La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice's post 03/07/2021

On n'attend plus que vous...

Photos from La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice's post 27/06/2021

Les inscriptions 2021 - 2022 sont désormais ouvertes. Les parents intéressés seront reçus ce mardi 29 juin entre 9 heures et 10 heures pour les modalités administratives.

Photos from La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice's post 24/06/2021

Avec la coupe de l'Euro, chacun y va de son opinion sur tel ou tel geste en matière de foot. Osons sortir de nos canapés pour s'adonner au sport en 'live'.
En fait, on peut commencer très tôt. Dès que l'enfant sait mettre un pied devant l'autre ! Lui donner le goût du mouvement, c'est important. Si vers 2 ou 3 ans, l'enfant peut déjà faire du baby-sport, à l'âge de cinq ans il est grandement temps de débuter un sport proprement et s'inscrire dans un club.

20/06/2021
20/06/2021
Photos from La maison bleue - Ecole maternelle - Ile Maurice's post 13/06/2021

Cette dernière heure passée en ce vendredi 5 mars dernier, va rester gravée dans la mémoire de nos enfants. Pour ceux qui commencent une nouvelle aventure à l'école primaire à partir de demain, ils vont garder pendant longtemps, sinon pour le reste de leur vie, le souvenir de ces fous rires, ces moments intenses de bonheur, à l'image d'une éducation bienveillante, empathique, basée sur le respect...

Vaccination obligatoire du personnel enseignant et médical : Julie Granckx-Lepert lance un mouvement sur Facebook 13/06/2021

Vaccination obligatoire du personnel enseignant et médical : Julie Granckx-Lepert lance un mouvement sur Facebook

Merci Julie. Vous n'êtes pas seule. Tout ce qu'on veut faire comprendre, c'est que l'obligation de se faire vacciner va à l'encontre de notre philosophie d'enseignement - défendre la liberté d'agir, de penser et de mouvement.
Et non, ces vaccins qu'on nous propose, ne nous protègent pas du covid-19, point barre.

Vaccination obligatoire du personnel enseignant et médical : Julie Granckx-Lepert lance un mouvement sur Facebook La pétition en ligne « My body, my choice, my voice » fait grand bruit.

13/06/2021
Naâman - Time Is to Rebel (Acoustic) 12/06/2021

Naâman - Time Is to Rebel (Acoustic)

A ma Julie. C'est donc vous. J'ai pleuré à chaudes larmes tout au long...Merci merci merci d'être notre porte-parole. Courage et prenez soin de vous! Tenez bon surtout.On gagnera notre bataille. 😘😘😘

'DROIT DE REPONSE. On est vendredi. Minuit passé. J'ai loupé la séance "fifilm" avec mes enfants. J'ai loupé le repas au calme avec ma famille. D'ailleurs je n'ai même pas eu le temps de prendre une do**he ni de manger. Mais... En ce vendredi 11 juin, on a répondu à plus de 300 messages avec ma "Wonder-Jo". Pendant que l'équipe de l'école et de la crèche préparait la reprise, celle qu'on attend tant, pendant qu'elles prenaient soin de vernir les tables, de ranger les livres, d'élaborer les plannings pour la réouverture... Pendant qu'elles imaginaient les enfants, un jour prochain, redonner vie à ce qui n'est rien de plus triste qu'une école vide.

Pendant ce temps... Aujourd'hui... Nous étions derrière nos écrans. 300 messages. 300 personnes désemparées. Des demandes d'aide. Des questions juridiques. Des corps qui changent sous les effets secondaires. Des mamans inquiètes. Comme moi. Des papas en colère. Des journalistes. Des contacts. Des rencontres. Et j'essaie d'aller bien. D'ailleurs, je vais bien.
J'ai un toit sur la tête, mes enfants sont au chaud. On a encore un peu de nourriture dans le frigo. Mes grands et mon petit-fils sont en France. Inquiète pour eux. C'est un vendredi soir sur la Terre... Un vendredi soir sur une planète devenue f***e... Une planète f***e de perdre les siens... F***e de se diviser entre... vaccinés et non vaccinés... 😕 ?! Je n'ose y croire.

10 jours. 10 jours que ma vie a basculé. La mienne, la votre, la notre. 10 jours que l'obligation vaccinale contre toute raison a basculé dans nos vies. Une bascule dans l'incompréhension, dans la division là où nous prônons la réunion, pour avancer ensemble, dans un contexte où la plupart d'entre nous, après ce deuxième lockdown, ont plus d'un genou à terre. Où les coeurs et les fois sont usées : qui croire, que faire, où aller ? On est tous à cran. On cherche tous la porte de sortie à cet enfer !

10 jours que j'ai basculé dans la défense acharnée de notre démocratie mauricienne, ce pays auquel mon coeur appartient depuis plus de 30 ans. Ce pays qui m'a montré ses facettes, les pires et les meilleures, ces 3 intenses dernières années. Ce pays que j'aime de toutes mes forces. La glace à 400rs sur la plage et les arnaques de pacotilles. Les incivilités et les poubelles éparses. Les attaques verbales foudroyantes et les cambriolages. Les Wakashio et les flotteurs faits avec nos cheveux. Les manifs quadricolores et les groupes télégram pédophiles où des "gens importants", parce qu'ils ont un bureau un peu plus gros que celui des autres, se régalent de vidéos volées. Des assassins de jeune fille aux violeurs de bébés. Des maris violents aux médecins désinvoltes. Les escrocs en cols blancs, les promoteurs véreux, les représentants du peuple qui s'achètent des voitures pendant que le peuple crève de faim. Des violences, il y en a tant. Des mangroves saccagées pour quelques chambres vides supplémentaires. Des coraux qui étouffent et l'océan qui meurt. Ce monde ne tourne pas rond, n'est-ce pas ?

Par dessus ça, on nous rajoute un covid. Un "pu**in" de virus qui dézingue la planète. Qui tuent nos vieux, nos dialysés, nos fragiles, parfois nos plus jeunes. Plandémie ou pandémie ? Coronovirus ou coronacircus ? Comment se sentir en confiance dans ce monde qui tourne à l'argent ? Un vaccin miraculeux (oh que oui j'aimerai !) ou un vaccin mirage ? Des gouvernants sincères ou bien des impliqués ? On ne répondra rien : nous voilà dans une jungle où l'on est terrifiés, affamés, fatigués. Des jeunes aux espoirs coupés et des vies brisées. Pas g*i, hein ?

Alors oui, la bascule. La petite goutte d'eau qui fait déborder le vase. L'obligation vaccinale avec des vaccins qu'on n'a pas fini d'étudier. Des questions médicales qui ne trouvent pas de consensus. Me faire vacciner pour sauver mon pays, mille fois oui. Me faire vacciner pour revoir mes plus grands et serrer dans les bras mon petit fils Tyler, mille fois oui. Me faire vacciner pour garantir à mon pays de ne pas l'alourdir de mon poids avec des frais de santé qui pouvaient s'éviter ? Mille fois oui aussi.

Mais tant de questions sans réponse sur des points essentiels :
Effets secondaires, efficacité, durée, prix final ? A ces questions, débalancement des cycles menstruels, perte d'érection, thromboses ou malaises "sans rapport". Aucun survey public officiel des vaccinés. Des témoignages scandaleux de vaccination entre deux policiers, pour avoir écrit "under protest" sur son consent form, qui sera déchiré et remplacé par un autre, moins dissident.
Efficacité sur la contagiosité des vaccinés ? Aucune donnée sur la contagiosité post-vaccinale Sinovac. On ne sait pas. Même l'OMS le dit.
Efficacité Sinovac contre les formes graves ? 3% après la première dose, 50 à 90% après la deuxième dose (comment peut-on avoir un écart si grand ?!).
Tests PCR homologués et conformes OMS ou surboostés à +Ct35 et risquer des faux positifs ? Chantage au travail, mais pour quelle raison ? Pour quelle raison 98% d'asymptomatiques seraient vaccinés de force contre une maladie qui ne les tuera pas ? Le vaccin n'empêche ni d'être contaminé, ni d'être contaminant.

Tant de questions... auxquelles la réponse apportée est de bafouer nos lois légitimes, constitutives et fondamentales pour toute démocratie qui se respecte.
Alors c'est non. NON ! NON à cette obligation vaccinale.

Alors en ce lundi 1er Juin, je me suis mise debout. J'ai crié aussi fort que possible. Pour alerter. Pour appeler à l'aide. Pour être épaulée et partir en bataille, dussé-je m'exiler si je perds, mais chercher, rassembler, défendre, protéger. Protéger ce qui nous est le plus cher : notre liberté.

C'était lundi dernier. Ma vie a basculé. La votre aussi. La notre, en fait. En criant, un médecin s'est annoncé. Puis un autre. Puis un avocat. Puis deux. Puis trois. Puis vous. 100 signataires. 500. Puis 2000. Puis 5000. D'autres gens debout.

Et dans tout cela, dans cette aventure f***e, des voix noires qui s'élèvent et qui y voient du noir. Des intelligences qui se trompent d'ennemi ou qui masquent leur coeur. Des humeurs médisantes et des enquêtes de paquotilles... pour démontrer quoi ? Dire qui je suis ? Attaquer les gens qui dès le début se sont mis debout ? Qui ont proposé des panneaux, 120, pour défendre ce qui nous reste après cette crise écoonomique infâme, c'est-à-dire 3 fois rien mais un "3 fois mille" : notre LIBERTE. Quelle est votre victoire, que faites-vous pour défendre nos droits fondamentaux ?

Alors à tout ceux qui, âmes noires, regardez ce monde avec des pupilles déformées, à tous ceux qui regardez nos familles s'écrouler, non pas sous le Covid, mais sous la crise économique qu'il a engendré, à tous ceux qui voient dans les actions citoyennes autre chose que des gens bien, justes, honnêtes et courageux : je ne perdrais pas une minute pour vous des heures que je peux consacrer à ceux qui peinent. Pas une minute pour vous des heures que je peux consacrer à ceux qui doutent et se questionnent.

Qui suis-je ? Est-ce là tout ce qui vous intéresse ? Je suis Julie Vranckx-Lepert et je n'ai rien à cacher. J'ai 46 ans et mon mari n'est pas l'artiste, c'est moi qui le suis. Lui, il est savonnier et râleur. Nous avons plaqué notre modeste vie en France, renoncé à voir grandir nos grands enfants là-bas parce qu'entre un taré et une raciste, on était en plein schisme philosophique. Non, on n'est pas venu défiscaliser à Maurice, on était tellement riches en France qu'on y était même pas imposables. On est venus, ma famille et moi, avec notre coeur et notre naïveté, participer à la construction d'un pays à l'Histoire f***e et courageuse. On y est venus pour fabriquer des savons écologiques avec des ressources locales et valoriser ce que nous produisons, ici, tous, de nos mains. Pour préserver ces lagons et ces poissons qui n'y sont pour rien dans la pollution quotidienne qu'on leur déverse tous. Mes enfants, nos deux plus petits qui nous ont suivi ici ? J'ai écumé toutes les écoles du nord pour y trouver un lieu où les éveiller. J'ai vu des boites à fric, des boites à blancs, des boites où les enfants s'ennuient. J'ai vu des personnels discriminés entre le brun et le rose, au pays "arc-en-ciel" qu'on vante sur les photos. J'ai vu des staffs pas respectés, des horaires insensés pour des salaires de misères, des salles de classe où le créole est interdit... A Maurice !! Alors j'ai créé une école. De bric et de broc. De fil en aiguille. J'ai rencontré des femmes extraordinaires, des institutrices, des caregivers. J'ai rencontré des parents qui, comme moi, étaient en recherche d'une école "autrement" pour leurs enfants. On s'est construites doucement, et durement. On a connu les délations, les diffamations, les menteurs. On a tenu bon. On a réussi à faire lire Khoushal, Louis, Camille, Victoria. On a réussi à donner à des petits bouts le plaisir de quitter Papa et Maman le temps d'aller jouer avec les copains. De faire découvrir l'anglais à des francophones et le français à des créoles. De mélanger les couleurs, les classes sociales, les cultures. C'est cela, notre quotidien.

Comme vous, on a encaissé les lockdowns. Les zooms, les workbooks, les horaires décalés pour assurer les cours et nos vies de famille. Tout ça dans un climat incertain. Tout ça avec des trous dans la caisse et la MRA qui nous dit "inéligibles" pour l'aide du mois de mai. Tout ça pour ne pas pouvoir payer tous les salaires car nous sommes essouflées. Et nos ministères qui nous ferment les portes... parce qu'on ne veut pas être vaccinées !

La voilà, ma force.
Non, je ne suis pas Alexandra Henriaud-Caude, auprès de qui je présente mes excuses car la voilà salie par ma faute. Non, je ne porte pas la voix de ses questionnements mais celle des miens, appuyés par ces médecins dont vous languissez de connaitre le nom... Qu'est-ce que cela peut vous faire, de savoir qui est qui ?
Non, je ne suis pas engraissée par notre école, de laquelle je n'ai jamais puisé un sou et où, au contraire, j'ai investi le peu que j'avais.
Non, nous ne sommes pas une multinationale ou je ne sais quelle sottise que les auteurs mauvais devraient se garder de formuler. Vous, âmes noires : c'est vous qui avez le coeur et les mains sales. Sales de vous pavaner d'idées dégoutantes parce qu'il ne vous vient pas à l'idée qu'on puisse se battre pour une valeur qui a celle de mille autres : notre liberté.
Pendant que le peuple est affamé, épuisé, égaré, vous regardez le prix d'un panneau qui veut rassurer tout ceux qui, comme moi, comme plus de 132,000 personnes ce soir, doutent de se faire vacciner ? Il a été offert. Ils ont été offerts, au prix du "bad debts". Et nous nous ferons honneur de les régler si nous y parvenons, car ce que vous n'imaginez pas, c'est que les soutiens sont nombreux. On est NOMBREUX à se battre pour notre liberté, pour notre Constitution, pour nos droits. Ils sont d'une valeur inestimable, ces droits. Au delà de tout panneau, et au delà de tout : vous savez quoi ? Nous avons la force de ceux qui n'ont plus rien à perdre !
Vous vous interrogez sur notre compte bancaire ? C'est celui de l'école, car c'est l'école qui devra répondre devant la justice de notre acte de dissidence. Voulez-vous les regarder, nos comptes ? Ils vous attendent à nos bureaux !
Non, je n'obligerai pas mon équipe à se faire vacciner.
Non, je ne m'assoirai pas en regardant les lois injustes passer. Non, je ne me coucherai pas quand la Constitution est bafouée.
N'oubliez pas cela : j'ai la force de ceux qui n'ont plus rien à perdre. Alors attaquez-moi, diffamez, rapportez-moi aux ambassadeurs et aux ministres. Je n'ai pas peur.
Vos attaques me rendent plus forte et plus déterminée.
Vos diffamations arriveront directement sur les bureaux concernés. Vos prétendues délations me permettront de voicer le bricbrac qui se passe ici, et de faire entendre partout ce qu'est devenu Maurice : un pays en partie rempli d'incivisme, de méchanceté avide et de conflits d'intérêts. Un pays où les bons, les courageux, les éveillés se mettent debout tous ensemble pour dire non à tout ceci. Non à cette vaccination obligatoire qui n'a aucun sens ! Amenez-moi aux ministres, que je sache enfin pourquoi on ne donne pas l'Ivermectine aux 2% de patients symptomatiques, et qu'on ordonne de vacciner des gens bien portants qu'on devra abonner aux piqures chaque année, ou moins peut-être, puisqu'on parle d'un vaccin tous les 4 à 8 mois, pendant qu'une usine flambant neuve se construit à RoseBelle pour produire les précieuses potions ! Amenez-moi leur demander à combien sont les cycles amplificateurs des tests PCR car de mes recherches, ils sont à Ct40 ici ! C'est-à-dire invalides au regard des critères OMS car ils entrainent 97% de faux positifs. Amenez-moi à ces gens-là, que je puisse relayer les informations que nous n'avons pas ! Vous êtes vous aussi pour la liberté de choix. Alors pourquoi nous attaquer comme vous le faites sur les réseaux sociaux, au lieu de venir nous rencontrer, en vrai ?

Vous vous interrogez sur la couleur de notre équipe pendant qu'on vaccine des gens qui nous rapportent des effets secondaires par centaine ? C'est cela qui vous intéresse en ce moment, notre couleur ? Nous sommes indiens, créoles, musulmans, français, belges, suisses, sud africain. Nous sommes roses et bruns. La photo sur l'affiche ? Une récupération ?! Une magnifique femme dont la couleur de peau ne revendique rien. Ce sont ses mains qu'il faut regarder ! Les mains et le regard d'une femme que nous avons choisie pour représenter ces billboards, pour donner un visage, une voix à nous toutes, ces femmes qu'on entend jamais trop. On aurait pris un homme, vous y auriez trouvé à redire aussi. On aurait pris n'importe qui, vous auriez trouvé à redire. Vous êtes tristes, à utiliser votre intelligence vive pour vous arrêter sur des screens que vous balancez en public. Vous êtes tristes pour nous accuser de complotisme quand on ose seulement poser publiquement les questions qu'on se pose tous : ces vaccins sont-ils efficaces ? Ces vaccins sont-ils safe ? Ces vaccins permettront-ils aux gens de ré-envisager l'avenir en confiance ? La réponse n'est pas claire ! Assez, aussi, de nous traiter d'irresponsables : nous ne faisons que cela, tous les jours, de prendre notre responsabilité de CITOYENS !

Alors vous m'attaquez parce que j'ai osé prendre la voix là où d'autres taisent la leur, pour aucune autre raison que parce qu'ils ont peur ! Vous vous en prenez à moi en balançant mon nom et celui de mon mari sur les réseaux sociaux, en m'accusant des horreurs qui sortent de votre vision tellement abimée d'un monde qui a pourtant tout pour être beau. Vous ne le voyez même plus, ce monde ! Pourtant il est là, sous vos yeux : des milliers de Mauriciens qui revendiquent leurs droits les plus purs, celui d'être libres, celui de travailler, celui de nourrir leurs familles. Vous critiquerez tout, et vous oublierez l'essentiel : c'est l'heure de se mettre debout, chère madame, avant que ce monde ne finisse d'être une Terre meurtrie sous notre folie. Avant que les hommes, les femmes et les enfants ne soient emprisonnés à ciel ouvert sous des regulation quarantine act qui n'ont aucun sens médical. Vacciner des sujets bien portants pendant qu'on ne soigne pas les malades, vous trouvez cela juste ? Non, les vaccinés n'empêcheront pas les contaminations, les variants, et non ils ne sauveront pas le monde. Ils se protègeront eux, sans doute, des formes graves. Et pour ce droit-là, nous devrions céder le notre ?

Nous réclamons une information claire sur les vaccins, sur les tests, sur les alternatives et les traitements. L'Inde a du aller en Haute Cour pour faire autoriser l'Ivermectine. Nous ferons de même pour soigner nos malades et défendre leur santé.

C'est donc tout ce que vous imaginez sur nous, sur le collectif malhonnête qui serait caché derrière notre mouvement ? Vous n'avez rien compris. Vous vous trompez de cible.
Affronter publiquement une sous-loi demande une folie de vivre que vous n'envisagez même pas.
Non, tout le monde n'est pas pourri jusqu'à l'os, il reste encore des gens biens, des gens courageux, des fous pour qui la liberté à encore un sens, et une valeur suffisante pour se battre jusqu'au bout. Je ne suis pas seule. Nous sommes nombreux. Les gens qui se questionnent sont nombreux.

Peu importe que nous nous appelions comme ceci ou comme cela. Peu importe qui nous sommes : nous sommes TOUS et nous sommes UN. Peu importe nos prénoms, nos peaux et la taille de nos os. Nous sommes citoyens, apolitiques, humains et déterminés. Si défendre la liberté ne vous intéresse pas, si vous voulez voir du noir dans notre combat, passez votre chemin : vous n'en trouverez pas.

Je finis ma diatribe en partageant, avec vous tous, cette magnifique chanson de Naâman, et c'est tout ce qu'il faudra retenir de ce post. Peu importe qui je suis, peu importe qui nous sommes. Time is to rebel. Naâman, un artiste muticolore, une chanson symbolique puisque c'est celle que Rama Valayden, Avenger, a choisi pour sa vidéo. Une version acoustique, pudique et inspirante. Je vous demande à tous pardon d'avoir fait de ce post une communication personnelle, mais notre combat mérite la lumière car c'est ainsi qu'on chasse les ombres.
Julie.

Naâman - Time Is to Rebel (Acoustic) Stream "Unplugged" : https://idol.lnk.to/UnpluggedAcousticFB : http://facebook.com/Naaman.Official​​ Insta : http://instagram.com/naaman_official​​ http://ww...

Videos (show all)

J'espère que vous passez cette dernière journée de 2016 dans la joie, la rigolade et avec plein d'amour.

Location

Telephone

Address


School Lane
Terre Rouge

Opening Hours

Monday 08:30 - 14:30
Tuesday 08:30 - 14:30
Wednesday 08:30 - 14:30
Thursday 08:30 - 14:30
Friday 08:30 - 14:30
Other Terre Rouge schools & colleges (show all)
EasyDive Mauritius EasyDive Mauritius
Royal Road
Terre Rouge

Easy Dive Mauritius is a leading diving centre with currently 2 dive centres

PHR SSS PHR SSS
Bois Pignolet Terre Rouge
Terre Rouge, RT

Tuition In Accounting - Accounts Tuition Tuition In Accounting - Accounts Tuition
Terre Rouge

Accounting Tuition for Grade 10 to grade 13. Our aim is to help you excel in your exams.

Terre Rouge SSS Terre Rouge SSS
Terre Rouge

The official page of TRSSS (from 2000 to the end of the world)

Sainte Famille Bois Marchand Sainte Famille Bois Marchand
Peer Janganheer Bois Marchand
Terre Rouge

Apprends autrement

Happy Age Pre-Primary School Happy Age Pre-Primary School
Terre Rouge

Happy Age Pre- Primary School est une école inculque les Valeurs......

Prof Hassan Raffa SSS Prof Hassan Raffa SSS
Terre Rouge, 230

adout a college

Royal Terre rouge (RTR) HSC 2011-2012 Royal Terre rouge (RTR) HSC 2011-2012
Bois Pignolet
Terre Rouge